Les vaisseaux de ligne de la Révolution et l’Empire

Liste des vaisseaux de ligne :

vaisseau de ligne

Achille, (1803-1805), il explosa et coula à la bataille de Trafalgar,

Agamemnon, (1812-1836),

Aigle, (1800-1805), pris à la bataille de Trafalgar, se libéra mais fit naufrage,

Ajax, (1806-1818),

Albanais, (1808-1814),

Alcide, (1782-1795), il explosa à la bataille du cap Noli,

Alexandre, (?-?), navire anglais pris, puis repris (1795),

Algésiras, (1804-?), il fut pris par les Espagnols à Cadix (1808),

Alliance, (?-1807), navire espagnol ayant pris du service dans la Marine française (1799),

América, (1788-1813), il fut pris par les Anglais et servit de modèle pour une nouvelle classe de la Royal Navy,

Amiral Evertsen, (?-1813), rebaptisé l’Evertsen (1811),

Amiral Zoutman, (?-1813), rebaptisé le Zoutman (1811),

Annibal, (1779-1794), rebaptisé l’Achille (1786), il fut capturé par les Anglais au combat de Prairial,

Annibal, (?-1823), navire anglais capturé (1801), servant ensuite dans la Marine française,

Anversois, (1807-1819),

Apollon, (1788-1798), il fut rebaptisé le Gasparin (1794), puis l’Apollon, puis le Marceau (1797),

Aquilon, (1790-?),

Argonaute, (1781-1795), rebaptisé le Flibustier (1794),

Argonaute, (1798-?), il fut échangé avec les Espagnols dans le port de Cadix (1806), fut rebaptisé dans la flotte espagnole l’Argonauta.

Argonaute, (?-?), navire espagnol échangé dans le port de Cadix contre l’Argonaute français (1806), repris par les Espagnols (1808),

Athénien, (?-?), navire de l’ordre de Malte, capturé (1798), repris par les Anglais (1800),

Atlas, (?-?), navire espagnol cédé à la France par l’Espagne (1801), capturé par les Espagnols à Vigo (1808),

Audacieux, (1784-1803), il fut démantelé,

Audacieux, (1807-1814),

Audacieux, (1815-?), abandonné en construction, il fut lancé par les Pays-Bas,

Auguste, (1778-1795), rebaptisé le Jacobin (1792), puis le Neuf-Thermidor (1794),

Auguste, (1811-1827),

Austerlitz, (1809-1837),

Banel (?-1802), il fit naufrage sur les côtes algériennes,

Barra, (1795-1845), rebaptisé le Pégase (1795), puis le Hoche (1797), pris par les Anglais, il servit dans la Royal Navy longuement sous le nom de HMS Donegal,

Beraud (?-1799-?), il fut capturé dans le port d’Ancône (1799),

Berwick, (?-1805), navire anglais pris (1795), il coula à Trafalgar,

Borée, (1785-1803), rebaptisé le Ca Ira puis Agricola, il fut démantelé,

Borée, (1805-1828),

Brabant, (?-1813),

Brave, 1781-1801), transformé en frégate (54 canons, 1794), puis sans doute en ponton (1795),

Breslau, (1808-1837), démantelé,

Bretagne, (1766-1796), rebaptisé le Révolutionnaire (1793),

Brutus, (1803-1806), il s’échoua et fut brûlé par les Anglais à la bataille de Chesapeake,

Bucentaure, (1803-1805), il fit naufrage après la bataille de Trafalgar,

Castiglione, (1812-?), probablement versé à une des puissances coalisées (1814),

Censeur, (1782-1800), il fut versé à l’Espagne au traité de Sainte-Ildefonse,

Centaure, (1782-1793), il pris par les Anglais à Toulon et brûlé,

César, (1807-1817), il fut cédé à la Marine des Pays-Bas (1814), rebaptisé le Nassau,

Charlemagne, (1807-1814), rayé des cadres,

Chatham (?-?), vaisseau hollandais passé à la Marine française (1810), puis à la Marine du royaume des Pays-Bas (1814),

Citoyen, (1764-1790),

Colosse, (1813-1854), démantelé,

Commerce d’Amsterdam, (?-1813), rebaptisé l’Amsterdam (1811),

Commerce de Bordeaux, (1785-1798), rebaptisé Bonnet rouge (1794), puis Timoléon (1795), il explosa à la bataille d’Aboukir,

Commerce de Lyon, (1807-1819),

Commerce de Marseille, (1785-?), rebaptisé Lys (1786), puis Tricolore (1792), il fut radié des effectifs, livré à Toulon aux Anglais (1793),

Commerce de Paris, (1807-1884),

Conquérant, (1746-1803), pris par les Anglais à Aboukir, HMS Conquerant,

Conquérant, (1812-1831),

Courageux, (1806-1831),

Couronne, (1768-1796), rebaptisé le Ca Ira (1792), pris par les Anglais en mars 1795,

Couronne, (1817-?), abandonné en construction (1814), lancé par les Pays-Bas (1817),

Dalmate, (1808-1819), rebaptisé l’Hector (1814), puis de nouveau le Dalmate (1815),

Danube, (1808-1827),

Dauphin Royal, (1791-1798), rebaptisé le Sans-culotte (1795), puis L’Orient, il explosa durant la bataille d’Aboukir,

Dego, (?-?), navire de l’Ordre de Malte capturé (1798), repris par les Anglais (1800),

De Ruyter, (?-1813),

Desaix, (?-1804),

Destin, (1778-1793), il fut pris par les Anglais à Toulon, et brûlé,

Deux Frères, (1785-1794), rebaptisé le Juste (1792), pris par les Anglais au combat de Prairial,

Diadème, (1756-1797), rebaptisé le Brutus (1792),

Diadème, (1807-1811),

Diadème, (1811-1856),

Dictateur, (1782-1793), rebaptisé La Liberté (1792), il fut pris par les Anglais à Toulon, et brûlé,

Dix-Août, (1795-1806-?), rebaptisé le Cassard (1795), puis le Dix-Août (1798), et enfin le Brave (1803), il fut capturé par les Anglais (1806),

Donawerth, (1808-1825),

Duc de Bourgogne, (1751-1800), rebaptisé Le Peuple (1792), puis le Caton (1794),

Duguay-Trouin, (1788-1793), il fut livré aux flammes par les Anglais au siège de Toulon,

Duguay-Trouin, (1800-1949), il fut pris par les Anglais à la bataille de Trafalgar,

Duguay-Trouin, (1813-1826), démantelé,

Du Guesclin, (1807-1820),

Duquesne, (1788-1805), capturé par les Anglais lors de l’expédition de Saint-Domingue,

Duquesne, (?-1815), navire russe cédé à la France (1808),

Éole, (1789-1816), démantelé,

Entreprenant, (1787-1803), démantelé,

États de Bourgogne, (1790-1854), rebaptisé le Coste d’or puis La Montagne de Feu ou La Montagne (1793), encore rebaptisé Le Peuple, et enfin l’Océan (1795), il fut démantelé,

Expériment (?-?),

Eylau, (1809-1829),

Ferme, (1785-?), rebaptisé le Phocion (1792), livré par ses officiers à l’Espagne,

Formidable, (1795-1805), pris par les Anglais à la bataille du cap d’Ortegal,

Foudroyant, (1799-1833),

Fougueux, (1784-1805), capturé par les Anglais à Trafalgar, il coula dans une tempête deux jours plus tard,

Franklin, (1798-1798), détruit ou capturé par les Anglais à Aboukir ( ?),

Friedland, (1811-1814),

Frontin (?-1797-1799-?), navire vénitien capturé par les Français,

Gaulois, (1812-1831),

Généreux, (1785-1816), capturé par les Anglais à la bataille du convoi de Malte,

Génois, (1805-1821), démantelé,

Golymin, (1812-1814), il fit naufrage dans le goulet de Brest,

Guerrier, (1753-1798), brûla à la bataille d’Aboukir,

Guillaume Tell, (1795-1800),

Hautpoul, (1807-1817),

Hercule, (1797-1810), il fut capturé par les Anglais près de l’île de Sein,

Hercule, (1815-1858), démantelé,

Héros, (1779-1793), il fut pris par les Anglais à Toulon, et livré aux flammes,

Héros, (1801-?), il fut pris par les Espagnols dans le port de Cadix (1808),

Héros, (1813-1828),

Heureux, (1782-1798), brûla à la bataille d’Aboukir,

Iéna, (1814-1864),

Illustre, (1781-1796), transformé en frégate sous le nom de Scevola (1793), il coula,

Illustre, (1807-1815), rebaptisé le Dantzig (1807), puis l’Achille (1814),

Illustre, (1811-1814),

Impérial, (1814-1825), rebaptisé le Royal Louis (1814),

Impétueux, (1787-?), il fut pris par les Anglais au combat de Prairial,

Indivisible, (1799-1806), rebaptisé l’Alexandre (1803),

Indomptable, (1789-1805), désemparé après la bataille de Trafalgar, il coula deux jours plus tard dans une tempête,

Intrépide, (?-1805), navire espagnol cédé à la France (1801), il fut pris et coulé à Trafalgar,

Invincible, (1780-1806),

Jean Bart, (1790-1809), il fut incendié par les Anglais à la bataille de l’île d’Aix,

Jean-Jacques Rousseau, (1795-1816), rebaptisé le Marengo (1802), il fut pris par les Anglais et servit dans la Royal Navy sous le nom d’HMS Marengo,

Jemmapes, (1794-1821),

Jupiter, (1789-1807), il fut rebaptisé le Montagnard puis le Démocrate, à nouveau le Jupiter (1795), puis le Batave, il fut démantelé,

Languedoc, (1766-1799), rebaptisé l’Antifédéraliste (1794), puis la Victoire (1795),

Laharpe (?-1799-?), il fut capturé à Ancône (1799),

Leander (?-1798-1799), vaisseau anglais capturé (1798), coulé par les Anglais (1799),

Léopard, (1787-1793), naufragé et brûlé,

Les Droits de l’Homme, (1794-1797), il fit naufrage pendant l’expédition d’Irlande,

Lion, (1793-1814), il fut rebaptisé le Marat (1793), puis le Formidable (1795), il fut capturé par les Anglais à la bataille de Groix (1795), servit dans la Royal Navy sous le nom de Belle Isle,

Lion, (1803-1815),

Magnanime, (1779-1792),

Magnanime, (1803-1833),

Magnifique, (1814-1837),

Majestueux, (1781-1808), rebaptisé le Républicain (1797),

Marengo, (1810-1873),

Marseillais, (1767-1794), rebaptisé le Vengeur du Peuple (1794), il fut coulé par les Anglais au combat de Prairial,

Mercure, (1783-1798), il fut pris et brûlé par les Anglais à la bataille d’Aboukir,

Monarque, (1810-1837), il fut rebaptisé le Wagram (1810),

Montebello, (1813-1867), démantelé,

Montenotte, (1815-?), abandonné en construction (1814), lancé par Venise (1815),

Mont Saint-Bernard, (1811-?), sans doute livré à une puissance coalisée (1814),

Neptune, (1778-1795), il fit naufrage durant la sortie du Grand Hiver,

Neptune, (1804-?), il fut pris par les Espagnols à Cadix (1808),

Nestor, (1793-1809), rebaptisé le Cisalpin (1797), puis l’Aquilon (1803), brûlé par les Anglais à la bataille de l’île d’Aix,

Nestor, (1810-1849),

Northumberland, (1779-1795), pris par les Anglais au combat de Prairial,

Orion, (1787-1803), rebaptisé Mucius Scaevola, puis Mucius (1793), il fut démantelé en 1803,

Orion, (1813-1841), démantelé,

Pacificateur, (1801-1801), il ne put être lancé et brûla en construction dans l’arsenal de Brest,

Pacificateur, (1811-1824),

Patriote, (1785-1821), il fut démantelé à Brest,

Piet Hein, (1817-?), abandonné en construction (1814), lancé pour le compte des Pays-Bas (1817),

Pluton, (1779-1805), rebaptisé le Dugommier (1797),

Pluton, (1805-1814), il fut capturé par les Espagnols dans le port de Cadix, puis servit dans la Marine espagnole sous le nom de Montanes.

Polonais, (1808-1825), il fut démantelé à Brest,

Polyphème, (1815-?), vaisseau abandonné en construction, achevé par les Pays-Bas et lancé sous son pavillon,

Pompée, (1793-1817), il fut pris par les Anglais au siège de Toulon,

Prince, (?-1813),

Puissant, (1782-1793-?), il fut capturé par les Anglais au siège de Toulon,

Pyrrhus, (1791-1819), rebaptisé le Mont Blanc (1793), le Trente et un Mai (1794), le Républicain (1795), à nouveau le Mont Blanc (1796), il fut capturé par les Anglais à la bataille du cap d’Ortegal,

Quatorze Juillet, (1798-1798), brûla avant d’être mis à la mer,

Régénérateur, (1811-?), il fut probablement livré à une puissance coalisée (1814),

Régulus, (1805-1814), brûla dans la Gironde,

République Française, (1803-1839), rebaptisé le Majestueux (1803),

Rivoli, (1811-?),

Robuste, (1807-1809),

Romulus, (1812-1840),

Royal Hollandais, (1809-?), pris lors de l’expédition de Walcheren par les Anglais en construction, achevé en Angleterre, lancé sous le nom d’HMS Chatam (1812),

Royal Hollandais, (?-?), vaisseau de la marine hollandaise passé à la marine française (1810), puis confié à la marine des Pays-Bas (1814).

Royal Italien, (1812-?), il fut probablement livré à une puissance coalisée (1814),

Royal Louis, (1780-1794), rebaptisé le Républicain (1792), il fit naufrage dans la rade de Brest,

Saint-Antoine, (?-?), navire espagnol acheté par la France (1800), pris par les Anglais à Algésiras (1801),

Saint-Esprit, (1765-1795), rebaptisé le Scipion (1794),

Saint Génard, (?-1814), navire espagnol cédé à la France (1801),

Saint-Pierre, (?-1813), navire russe cédé à la France (1808),

Sans-Pareil, (1793-1794), pris par les Anglais au combat de Prairial,

Séduisant, (1783-1796), rebaptisé Le Pelletier (1793), puis de nouveau le Séduisant (1795), il fit naufrage,

Sceptre, (1780-1802), rebaptisé La Convention (1792), puis Marengo (1800),

Sceptre, (1811-1828),

Scipion, (1790-1793), il fut pris par les Anglais au siège de Toulon et brûla accidentellement,

Scipion, (1801-1819), il fut capturé par les Anglais au combat du cap d’Ortegal,

Scipion, (1813-1846), démantelé,

Souverain, (1757-1798), rebaptisé le Peuple Souverain (1792), pris par les Anglais à Aboukir,

Spartiate, (1797-1867), il fut pris ou détruit à la bataille d’Aboukir,

Stengel (?-1799-?), il fut capturé dans le port d’Ancône (1799),

Suffisant, (1782-1793), il fut pris à Toulon et brûlé par les Anglais,

Suffren, (1791-1805), rebaptisé Redoutable (1794),

Suffren, (1803-1843), transformé en ponton bagne (1816), démantelé,

Superbe, (1784-1795), il fit naufrage devant Brest,

Superbe, (1814-1833),

Swiftsure, (?-?), navire anglais capturé (1801), repris à Trafalgar,

Téméraire, (1782-1803), il fut démantelé,

Terrible, (1780-1802),

Thémistocle, (1791-1793), il fut incendié par les Anglais lors du siège de Toulon,

Thésée, (1790-1804), rebaptisé Révolution (1793), puis Finistère (1803),

Tigre, (1793-1817), capturé par les Anglais à l’île de Groix (1795), servit dans la Royal Navy sous le nom d’HMS Tigre, démantelé,

Tilsitt, (1811-1814),

Tonnant, (1789-1821), il fut capturé par les Anglais à la bataille d’Aboukir,

Tonnerre, (1808-1809),

Tourville, (1788-1834),

Trajan, (1792-1805), rebaptisé le Gaulois (1797), démantelé,

Trajan, (1811-1829),

Trident, (1811-1874),

Triomphant, (1779-1793-?), il fut pris par les Anglais à Toulon,

Triomphant, (1809-?), transformé en ponton en 1828,

Tyrannicide, (1793-1802), rebaptisé Desaix (1800), il fit naufrage à Saint-Domingue,

Ulm, (1809-1828),

Union, (1799-1806), rebaptisé le Diomède (1803), il fut incendié et perdu durant la bataille de Santo-Domingo,

Vengeur, (1789-1793), il fit naufrage,

Vengeur, (?-?),

Viala, (1795-?), rebaptisé le Voltaire, puis la Constitution (1795), enfin le Jupiter, il fut pris par les Anglais (1806), servant dans la Royal Navy sous le nom d’HMS Donegal.

Victoire, (1773-1792),

Ville de Berlin, (1807-1819),

Ville de Marseille, (1812-1877), démantelé,

Ville de Varsovie, (1808-1809),

Wattignies, (1794-1809),

Zélandais, (1814-1836),

Zélé, (1764-1806).

213 vaisseaux de ligne.

Notes et liste de Laurent Brayard

sehri