52e régiment d’infanterie La Fère

blog-72

Le 52ème régiment d’infanterie ci-devant La Fère :

 

Historique :

 Le 1er juillet 1790, le régiment en entier était en garnison à Phalsbourg. En 1791, les deux bataillons étaient en garnison en Corse. Ils avaient été envoyés dans l’île au mois d’août 1791.

 1792 :

 En garnison à Bastia, effectif de 864 hommes.

 1793 :

 Le 52ème dont les deux bataillons étaient encore en Corse en mars, fut relevé par le 1er bataillon du 61ème et le 2ème  bataillon du 91ème. Il fut débarqué à Toulon.

Il servit à l’armée d’Italie et se trouvait dans les troupes de son centre, en septembre, commandé par Masséna.

 1794 :

 Un détachement du 52e d’infanterie sous les ordres du chef de bataillon Presié se trouvait dans la garnison assiégée de Bastia en février[1].

 Embrigadement/amalgame du 1er bataillon :

 1ère formation :

 La 103ème demi-brigade de bataille fut formée, le 10 janvier 1795, à Toulon, selon Belhomme[2], le 7 février, selon Louis Susanne[3]. Elle se composait du 1er bataillon du 52ème, du 1er bataillon de Marseille et 2ème bataillon du Luberon.

 2ème formation :

 La 103ème de bataille devint à l’armée d’Italie, la 11ème demi-brigade de ligne.

 Historique 2ème bataillon :

 Le 2ème bataillon du 52ème régiment se trouvait en septembre 1793 avec le 2ème bataillon du Var, à Saint-Arnoux entre la Chapelle et les Martollins, sous les ordres du commandant Lebrun. Au contact de l’ennemi, les hommes du 52ème furent harcelés par les barbets et durent fournir d’incessantes patrouilles.

 Embrigadement/amalgame 2ème bataillon :

 1ère formation :

 La 104ème demi-brigade de bataille fut formée à Toulon, le 24 août 1794, selon Belhomme et Susanne. Elle se composait du 2ème bataillon du 52ème, 1er de la Nièvre et 1er de la Corse.

 2ème formation :

 La 104ème de bataille devint à l’armée d’Italie, la 85ème demi-brigade de ligne.

Portraits :

 Brugnière, sous-lieutenant au 52ème régiment d’infanterie (18 juillet 1792). Lieutenant dans le régiment en l’An III. Capitaine dans la 103ème demi-brigade de bataille (30 brumaire An IV). Adjoint aux adjudants-généraux (30 brumaire An IV). Il fut nommé capitaine dans le 1er régiment de cavalerie (1er messidor An V), où il servit jusqu’au 9 fructidor An VII[4].

Article de Laurent B.

sehri

[1] Tradition magazine n°270, La campagne militaire en Corse 1794, Natalia Griffon De Pleineville.

[2] Belhomme, Histoire de l’infanterie de France.

[3] Louis Susanne, Histoire de l’ancienne infanterie française.

[4] Dezaunay, Histoire du 1er Régiment de Cuirassiers, p. 314.