23e régiment d’infanterie Royal

blog-1

Le 23ème régiment d’infanterie ci-devant Royal :

 

Historique :

 1790 :

 Le 1er juillet 1790, le régiment en entier était en garnison à  Strasbourg.

 1791 :

 En décembre, 15 officiers du régiment s’enfuirent de Strasbourg où cantonnait le régiment et émigrèrent.

 1792 :

 Le 1er janvier, le régiment était en garnison à Schelestat. Il comprenait un effectif de 1 079 hommes et 436 manquants. Il se trouvait à Bourg en avril et quitta cette position pour rejoindre Avignon[1]. Il rejoignit les rangs de l’armée du Midi commandée par le général Anselme.

Historique du 1er bataillon :

 1792 :

 Le 1er bataillon était semble-t-il à Vence avec un bataillon de volontaires du Var au printemps 1792. Le 2ème bataillon qui était à Antibes avec un second bataillon de volontaires du Var fut envoyé sur Monaco où son prince demandait des renforts[2].

 1793 :

 Le 21 décembre, le 1er bataillon du régiment était dans la 2ème division du général Dours près de Chambéry, armée des Alpes. Il se composait de 508 hommes, 5 en congé, 99 aux hôpitaux, 72 en détachements et 8 en prison.

Embrigadement/amalgame du 1er bataillon :

 1ère formation :

 La 45ème demi-brigade de bataille fut formée, le 24 septembre 1795 à Barcelonnette, selon Belhomme[3], en 1794 selon Louis Susanne[4]. Elle se composait du 1er bataillon du 23ème régiment, du 1er bataillon des Basses-Alpes et du 1er bataillon de la Lozère.

Historique du 2ème bataillon :

 1793 :

 Le 11 décembre, le 2ème bataillon du régiment semble se trouver au siège de Toulon, aile droite. Il se composait de 560 hommes et 27 officiers.

Embrigadement/amalgame du 2ème bataillon :

 1ère formation :

 La 46ème demi-brigade de bataille fut formée à Vence, le 28 février selon Belhomme, le 27 février 1794 selon Susanne. Elle se composait du  2ème bataillon du 23ème régiment d’infanterie et des 4ème et 6ème bataillons de l’Isère.

 2ème formation :

 La 46ème de bataille devint la 39ème demi-brigade de ligne, le 14 octobre 1795.

Documents : transmis par Alain Klein :

 

« État de messieurs les officiers du 23ème régiment de ligne au 29 octobre 1791 :

DE GAND, colonel, absent sans congé du 3 septembre dernier,
DE BENAVENT, premier lieutenant-colonel, présent,
DE CAZA MAJOUR, second lieutenant-colonel, présent, a remplacé monsieur DE BRAS passé colonel au 39ème régiment d’infanterie,
AMIEL, quartier maître trésorier, présent,
DOLÉON, adjudant major, présent,
LA GREZE, adjudant major, a donné sa démission le 26 juillet dernier,
HEBERT, capitaine, présent,
LARFENTIERE, capitaine, présent, détaché en recrue,
RICHIER, capitaine, présent,
DUVAL, capitaine, présent,
THIEULIN, capitaine, présent,
FRANCESCHI, capitaine, présent,
TEXIER, capitaine, présent, détaché en recrue,
DU TEIL, capitaine, présent,
CRESPY, capitaine, a donné sa démission le 16 juillet dernier,
SAINT PRIVÉ, capitaine, présent,
CORVISART, capitaine, présent,
LAFOND, capitaine, présent,
FIADEL, capitaine, absent par congé jusqu’au 1er janvier prochain,
NARBONNE, capitaine, présent,
LAFAIRE, capitaine, présent, détaché en recrue,
POPAINCOURT, capitaine, présent,
MERCHIER, capitaine, absent par congé expiré du 1er mai dernier,
LARA, capitaine, présent,
SAINTE-SUZANNE, lieutenant, a donné sa démission le 30 septembre dernier,
DUCHAMP, lieutenant, présent, détache en recrue proposé pour remplacer le sieur DE CRESPY capitaine ayant donné sa démission,
GAZEL, lieutenant, présent,
DENOIS, lieutenant, a donné sa démission le 8 juin dernier,
DIONIS, lieutenant, présent,
HERBIN, lieutenant, présent, détaché en recrue,
POPAINCOURT cadet, lieutenant, présent,
MICHEL, lieutenant, présent, proposé pour remplacer le sieur de LA GREZE adjudant major ayant donné sa démission,
DE GOY, lieutenant, a donné sa démission le 17 décembre 1790,
LA HOUSSAYE, lieutenant, présent,
VALLÉE, lieutenant, absent sans congé du 22 août dernier,
CHAMPART, lieutenant, a donné sa démission le 31 juillet dernier,
HOCQUART, lieutenant, présent,
DUCOUDRAY, lieutenant présent,
GAUDEMARD, lieutenant, présent, détaché en recrue,
SENS, lieutenant, présent,
D’HOTELANS, lieutenant, présent,
DUFOUR, lieutenant, présent,
DELEUSSE, sous-lieutenant, absent sans congé du 16 avril dernier, proposé pour remplacer le sieur de SAINTE-SUZANNE, lieutenant qui a donné sa démission,
OUDAN, sous-lieutenant, présent, proposé pour remplacer le sieur DENOIS, lieutenant qui a donné sa démission,
GYVES, sous-lieutenant, présent, proposé pour remplacer le sieur DE GOY, lieutenant qui a donné sa démission,
MONTAIGU, sous-lieutenant, présent, proposé pour remplacer le sieur de CHAMPART, lieutenant qui a donné sa démission,
DE ROZIER, sous-lieutenant, présent, détaché en recrue, proposé pour remplacer le sieur DUCHAMP, lieutenant qui passe capitaine,
DESTIENNE, sous-lieutenant, présent, proposé pour remplacer le sieur MICHEL, lieutenant qui passe adjudant major,
BOISSIMON, sous-lieutenant, présent,
LE BEL, sous-lieutenant, présent,
CACHARD, sous-lieutenant, présent,
LORAS, sous-lieutenant, absent par congé du 1er octobre dernier pour aller à Malthe,
LA GRANGE, sous-lieutenant, présent,
DE PONS, sous-lieutenant, présent,
DE MAGE, sous-lieutenant, présent, proposé pour remplacer le sieur D’ESTIENNE qui passe lieutenant,
BOUSONGE, sous-lieutenant, présent,
MAIVIERE, sous-lieutenant, présent,
MAUSSAC, sous-lieutenant, absent sans congé du 18 juin dernier,
LA ROQUE, sous-lieutenant, présent,
BOURGBLANC, sous-lieutenant, présent.

On propose pour remplacer les six sous-lieutenant désignés ci-dessus pour passer lieutenants, les sujets ci-après dénommés :
WAMPOUKE, sergent nommé par ancienneté,
BOUTANT, cadet gentilhomme reformé à la nouvelle formation,
LE BLANC, adjudant nommé par choix,
RENNEPONT, cadet gentilhomme reformé à la nouvelle formation,
LAMBERT, arrivé avec une lettre du ministre pour y attendre son brevet,
LE ROY, sergent major 2ème par ancienneté
 ».

Pour faciliter la nomination je joins ci-dessous un tableau ou les compagnies sont ajoutées et auxquelles sont attachés les officiers promus.

Certifié véritable par nous premier lieutenant-colonel commandant ledit régiment à Sélestat le 29 octobre 1791.

Nom des compagnies désignation des emplois vacants noms des officiers qui les occupent motif de la vacance officiers désignés pour les occuper grade actuel obs.
CRESPY compagnie CRESPY par démission DUCHAMP lieutenant
Etat-major adjudant major LA GREZE par démission MICHEL lieutenant
THIEULIN lieutenance SAINTE-SUZANNE par démission DELEUSSE sous-lieut.
TEXIER lieutenance DENOIS par démission OUDAN sous-lieut.
LAFOND lieutenance CHAMPAR par démission MONTAIGU sous-lieut.
FRADEL lieutenance DE GOY par démission GYVES sous-lieut.
RESPY lieutenance DUCHAMP passé capitaine DEROZIER sous-lieut.
grenadiers de SAINT-PRIVÉ lieutenance MICHEL passé adjudant major DESTIENNE sous-lieut.
grenadiers de SAINT-PRIVÉ sous-lieut. DESTIENNE passé lieutenant DE MAGE sous-lieut.
DUTEIL sous-lieut. DE LEUSSE passé lieutenant WAMPOUKE sergent nommé par ancienneté
HEBERT sous-lieut. OUDAU passé lieutenant BOUTALT cadet gentilho. reformé à la nouvelle formation
RICHIER sous-lieut. MONTAIGU passé lieutenant LE BLANC adjudant nommé par choix
THIEULIN sous-lieut. DEROZIER passé lieutenant RENNEPONT cadet gentilho. reformé à la nouvelle formation
TEXIER sous-lieut. GYVES passé lieutenant LAMBERT arrivé avec une lettre du ministre pour y attendre son brevet
CRESPY sous-lieut. DE MAGE passé sous-lieut. aux grenadiers LE ROY sergent major nommé par ancienneté

 

Enrôlements dans le régiment, registre d’enrôlement pour les troupes de ligne, Dijon février 1792 – mai 1793, archives municipales de Dijon, 1 H :

 

Jean Niodet, cordonnier natif de Vilaine en Duemois, fils de feu Didier et de feue Marie Dumont, âgé de 34 ans, 5 pieds, 2 pouces et 3 lignes, cheveux noirs, front étroit, yeux bruns, nez long et gros, bouche petite, menton rond, a déclaré vouloir servir dans le 23e régiment d’infanterie ci-devant Royal et a signé (mars 1792).

 

Jean-Marie Dupuis, chapelier natif de Chazalle en Foret demeurant à Dijon chez M. Levriept, âgé de 39 ans, fils de feu Pierre et de feue Françoise Fayolle, 5 pieds et 3 pouces, cheveux châtains, front large et carré, yeux gris-bruns, nez long et aquilin, bouche grande, menton rond, a déclaré vouloir servir au 23e régiment d’infanterie ci-devant Royal et ne savoir signer (mars 1792).

 

Claude Dornier, cordonnier natif de Dijon, y demeurant, fils de défunts François et de Marie … [ne connait pas le nom] grenetiers en ladite ville, âgé de 21 ans, 5 pieds et un pouce, cheveux et sourcils noirs, front étroit, nez long, yeux bruns, bouche grande, menton rond, cicatrice au milieu du front et à la naissance du nez, a déclaré vouloir servir au 23e régiment d’infanterie ci-devant Royal et a signé (mars 1792).

 

Louis Hairon, natif de Varois, cordonnier demeurant à Dijon, fils de défunts Louis et Marie Renardet bouchers audit Varois, âgé de 23 ans, 5 pieds, cheveux et sourcils châtains, front large, yeux gris, nez bien fait, bouche grande, menton allongé, cicatrice sur la joue droite au bas de la commissure des lèvres, a déclaré vouloir servir au 23e régiment et a signé (mars 1792).

 

Jean Bigarnet, natif de Chanceaux, menuisier demeurant chez la veuve Genty à Dijon, fils de Nicolas manouvrier audit Chanceaux et de dame Marie Maltete, âgé de 19 ans, 5 pieds, un pouce et 6 lignes, cheveux bruns, front bas, yeux gris-bruns, nez gros, bouche moyenne et saillante, menton pointu, a déclaré vouloir servir dans le 23e régiment d’infanterie ci-devant Royal et a signé (mars 1792).

 

Pierre Carteret, natif de Margelle, demeurant à Dijon chez M. Rollier, fils de Baptiste et de Françoise Carteret tissiers en toile à la Margelle, âgé de 20 ans, 5 pieds et 2 lignes, front étroit, cheveux et sourcils châtains, yeux bruns, nez bien fait, bouche moyenne, lèvres épaisses, menton rond, quelques légères marques de petite vérole, a déclaré vouloir servir au 23e régiment d’infanterie et a signé (mars 1792).

 

Jean-Baptiste Berthier, cordonnier natif de Dijon, y demeurant, fils de Pierre mesureur et de Reine Teupeinier, demeurant à Dijon, âgé de 19 ans, 5 pieds et 1 ligne, cheveux châtains, front découvert, yeux gris, nez bien fait, bouche moyenne, menton long, un peu gravé de petite vérole, a déclaré vouloir servir dans le 23e régiment ci-devant Royal et a signé (mars 1792).

 

Claude Calignon, garçon tailleur natif de Dijon, fils de Claude manouvrier en ladite ville et de dame Anne Gaillardot, âgé de 18 ans passés, 5 pieds et une ligne, cheveux châtains, front large, yeux bleus, nez bien fait, bouche petite, menton rond, gravé de petite vérole, a déclaré vouloir servir au 23e régiment d’infanterie ci-devant Royal et a signé (mars 1792).

 

Brier Dorey, perruquier natif de Dijon fils d’Henry valet d’écurie au même lieu et de Jeanne Theuriet, âgé de 18 ans, 5 pieds, cheveux châtains clairs, front rond, yeux gris, nez gros et épaté, bouche moyenne, menton rond, marqué de petite vérole sur le front, a déclaré en présence du consentement dudit Henry Dorey son père vouloir servir dans le 23e régiment d’infanterie ci-devant Royal et tous deux ne savoir signer (mars 1792).

 

Jean-Baptiste Bonnet, perruquier natif de Dijon, y demeurant, fils de Claude domestique en cette ville et d’Anne Langevin, âgé de 19 ans passés, 5 pieds, cheveux noirs, yeux bruns, front large et élevé, nez bien fait, bouche moyenne, menton rond, une dépression à la peau qui traverse le front et va obliquement du côté gauche, a déclaré vouloir servir dans le 23e régiment d’infanterie et ne savoir signer (mars 1792).

 

Jacques Guérin, manouvrier demeurant à Dijon, âgé de 16 ans et demi, fils de François et de Marie Breu, 5 pieds, cheveux et sourcils châtains, le front découvert, les yeux gris, le nez moyen, la bouche grande, le menton rond, la barbe naissante, le visage ovale, marqué de quelques grains de petite vérole, lequel a déclaré vouloir servir volontairement l’espace de trois ans dans le 23e régiment d’infanterie ci-devant Royal en garnison à Saint-Jean-de-Maurienne en Savoie, et a déclaré ne savoir signer. Le 13 décembre 1792.

 

Article d’Alain Klein et Laurent B.

 sehri

 [1] Journal Militaire de 1792.

[2] Bernard-Attanoux, Le 2ème bataillon du Var, p. 12.

[3] Belhomme, Histoire de l’Infanterie Française.

[4] Louis Susane, Histoire de l’Ancienne Infanterie Française.