107e régiment d’infanterie Pondichéry

blog-1

Le 107ème régiment d’infanterie ci-devant régiment colonial de Pondichéry :

 

Historique :

 1791 :

 Belhomme[1] précise que le 2ème bataillon fut dissout en septembre 1791. En effet, ayant un effectif pléthorique, le 2ème bataillon fut éversé au mois de février 1791 (??) dans le 1er bataillon. Le ministre de la Guerre envoie à cette date l’ordre de le reformer.

 1792 :

 Le décret du 31 mai, forma ce régiment avec le régiment colonial stationné à Pondichéry.

 1793 :

 Pondichéry s’étant rendu le 31 août aux Anglais, le 1er bataillon du régiment fut fait prisonnier.

Les deux bataillons de Cipayes armés par les français furent licenciés.

 1796 :

 Belhomme indique aussi que le 1er bataillon du 107ème régiment d’infanterie se reforma à Nancy en mars 1796, au retour de captivité.

 Un total de 188 hommes des 107ème et 108ème régiments d’infanterie débarquèrent peu après de l’Ile de Ré. Cinquante-trois grenadiers furent prélevés sur ce détachement et furent embarqués le 5 août 1798, à La Rochelle, pour Saint-Domingue. Ils furent ensuite versés dans les rangs de la légion du Cap.

Le reste des hommes fut versé à Rochefort dans les rangs du 1er bataillon du 108ème.

Portrait :

 

Claude Carlet, fils de Claude et de Marie Laurron, natif de Saint-Jean-de-Losne, âgé de 27 ans, 5 pieds et 2 pouces, cheveux et sourcils châtains, yeux gris, nez bien fait, bouche petite, menton rond, ayant servi pendant huit ans dans le 2e bataillon dans le régiment ci-devant de Pondichery suivant le congé qu’il a présenté en date du 8 octobre dernier, portant qu’il étoit sergent audit régiment, lequel a déclaré vouloir servir dans l’infanterie de l’armée du Centre pendant trois ans et a signé avec nous. L’enrôlement se fit dans la ville de Dijon en juin 1792, il servit donc dans le régiment entre 1783 et 1791.

Article de Laurent B.

sehri

[1] Belhomme, Histoire de l’infanterie de France.